Le sablage sous vide - une technique d'avenir écologique

Le sablage sous vide, également connu sous le nom de sablage par aspiration, diffère considérablement du sablage conventionnel par haute pression.

La technologie unique de sablage sous vide permet un travail propre et écologique. L'élimination coûteuse des résidus de nettoyage n'est plus nécessaire dans la mesure où le nettoyage est réalisé sans haute pression, sans eau, sans chimie. Le procédé de sablage sous vide de systeco est efficace partout où les méthodes conventionnelles échouent.

Tandis qu'avec le processus de sablage, l'abrasif est appliqué par la pression sur la surface à traiter, avec le sablage sous vide, le granulat est extrait du réservoir par le vide généré dans la hotte de sablage et accéléré à 400 km/h dans la lance de sablage. La vitesse d'impact élevée de l'abrasif permet d'éliminer rapidement les impuretés et la peinture de la surface. Ce procédé de sablage sous vide à abrasion minimale est donc également appelé procédé sous vide ou sablage délicat.


Fonctionnement

Après la mise en marche, la hotte de sablage (6) est placée sur la surface (8) et y adhère par le vide. L'insertion de la lance de sablage (7) dans la hotte de sablage (6) ferme le circuit. Par le biais de la gravité, le granulat (2) est acheminé du réservoir inférieur (1) vers un système de dosage (3) dans le flux d'air (4). Le granulat (2) est ensuite transporté à travers un flexible d'aspiration (5) dans la hotte de sablage (6). A travers la lance de sablage (7), le granulat entre en contact avec la surface (8) à traiter. Le déplacement de la lance de sablage (7) permet de nettoyer. de décaper ou de rendre une surface rugueuse rapidement et sans générer de poussière. Le processus peut être surveillé et contrôlé de manière optimale grâce à 3 fenêtres de visualisation (9). Après l'impact, le granulat (2) et les particules de décapage sont aspirés immédiatement. Par le biais du  flexible d'aspiration (10), le mélange d'abrasifs pénètre dans la partie supérieure de la machine. Il y est alors séparé par un effet centrifuge. Les impuretés sont récoltées dans le filtre à poussière fine (11) et le granulat tombe dans le réservoir central. Pour réutiliser le granulat, il suffit d'ouvrir le clapet (12) et le granulat pénètrent dans le réservoir (1). Les particules grossières sont retenues sur le filtre (13). Le processus de travail recommence.